Prêts

 

Les mises à disposition de collections : Ce qui a été confié au musée est ponctuellement mais régulièrement mis à disposition de musées, lieux culturels, mais aussi d'associations, de collectivités, d'établissements scolaires pour soutenir des actions variées. C'est un choix de l'équipe de favoriser la circulation des collections, notamment auprès des publics qui ont participé à la constitution du fonds.

 

Le musée et le cinéma

Qui aurait un jour pensé que le Petit Nicolas et ses copains s’assiéraient sur les pupitres de collection du Musée de l’Education du Val-d’Oise ? C’est pourtant ce qui s’est passé lors du tournage du film de Laurent Tirard en 2008. A cette occasion, le musée a mis à disposition ses collections de mobiliers et d’outils pédagogiques au service du 7ème Art. Mais il faut dire que le musée n’en était pas à son premier coup d’essai : régulièrement sollicité, pour des prêts de plus ou moins grande ampleur, il a ainsi participé et contribue toujours à plusieurs téléfilms tels : Un village Français de Frédéric Krivine (2008, 2009, 2010, 2011), La vie sera belle de Edwin Baily (2007), Blanche Maupas de Patrick Jamain (2009), Fais danser la poussière de Christian Faure (2009), ou films : Le café de Flore de Jean-Marc Vallée (2010), Le premier homme de Gianni Amelio (2010), Le petit Nicolas de Laurent Tirard (2008), Dialogue avec mon jardinier de Jean Becker (2006, scène de classe tournée sur place), Le Grand Meaulnes de J-D Verhaeghe (2006), Michou d’Aubert de Thomas Gilou (2005), Les âmes grises d’Yves Angelo (2004), Nuit noire d’Alain Tasma (2004), Le Parfum de la Dame en noire de Bruno Podalydès (2004), Les Choristes de Christophe Barratier (2003) ou encore Bon Voyage de J-P. Rappeneau (2002)...

Les collections du musée de l'Éducation du Val d'Oise contribuent aux décors de films, téléfilms, publicités, émissions scientifiques ou pédagogiques, etc.... Les mises à disposition de mobilier ou matériel scolaire peuvent être très variables : d'un manuel à la reconstitution d'une salle de classe ! Les metteurs en scène, les décorateurs apprécient aussi le centre de ressources   pour obtenir des précisions sur la réalisation des décors, faire des recherches et établir le contexte, se documenter.

Ces mises à disposition se font avec de grandes précautions pour garantir la sécurité des éléments confiés, un contrat est rédigé définissant les modalités et engagements de chacun.